Construire un décor d’aquarium en polystyrène

L’installation d’un nouvel aquarium est toujours un moment particulier. C’est le moment de faire parler sa créativité !

Aujourd’hui je vous présente la mise en place d’un décor que j’ai réalisé à partir de polystyrène et de quelques branches de bois, pour un aquarium d’environ 300 litres.

Cet aquarium accueillera un groupe de jeunes Discus en attendant la mise en eau d’un aquarium plus volumineux, en préparation.

Anna, responsable de la section aquarium

Nous avons trouvé notre aquarium sur un très célèbre site de petites annonces, il est en bon état et sera mis en eau après une petite rénovation des joints silicones et de l’éclairage.

L’aquarium déniché sur un site de petites annonces.

Les outils et matériaux nécessaires

Vous aurez besoin de matériel, rien de bien difficile à trouver. Voila un récapitulatif de tout ce que nous avons utilisé pour construire ce décor d’aquarium :

  • Une planche de polystyrène de 5 cm d’épaisseur (magasin de bricolage, 5€).
  • Un pot de résine SOLOPLAST R123 et son durcisseur (magasin de bricolage, 30€).
  • Un colorant non toxique terre de sienne (magasin de bricolage, 8€).
  • Un jeu de pinceaux bon marché car ils ne vont pas faire long feu.
  • Des gants en latex… la résine est toxique au contact de la peau !
  • Un cutter et différents types de couteaux de cuisine.

Le colorant terre de Sienne.

Le kit résine est composé de deux produits à mélanger avant application.

Etape 1 : sculpter le polystyrène

Tout commence avec une plaque de polystyrène expansé de 3 ou 5 cm d’épaisseur selon le relief du décor souhaité. Une plaque plus épaisse permet de creuser plus de détails. Cependant, elle fera perdre un volume d’eau plus important dans l’aquarium, elle est donc à réserver aux plus gros bacs !

Je commence par dessiner les motifs à même la planche, à l’aide de plusieurs couleurs. Dans le cas en exemple, l’objectif est de réaliser un décor de fond de style galets.

Mon code de couleur perso est le suivant :

  • rond rouge : sommet des galets, cette zone ne sera pas taillée
  • vert : fond du décor, zones les plus creusées et les plus profondes
  • rouge hachuré : zones intermédiaires à travailler en dénivelé entre le plus profond vert et le sommet des galets

Le polystyrène est plutôt facile à travailler. On peut facilement lui donner n’importe quelle forme, créer des grottes ou des tunnels, de faux rochers… Dans le cas d’un grand aquarium, je conseille de construire le décor à partir de 2, 3 ou 4 petites planches de polystyrène qui seront ensuite assemblées.

Un élément de polystyrène sculpté pour constituer une arche.

Le dessin permet de préparer la découpe du polystyrène.

Quelques marques et repères laissées en vue de l’assemblage ultérieur.

Les différents éléments de polystyrène sont prêts à être passés sous une source de chaleur pour resserrer les billes et le préparer au passage de la résine avant l’assemblage dans l’aquarium.

Etape 2 : appliquer la résine et le sable sur le décor

Nous avons recommencé le décor à zéro, car nous n’étions pas entièrement satisfaits du résultat. Nous avons également décidé d’y ajouter des branches naturelles.

La plaque de polystyrène a été sculptée au cutter et au couteau de cuisine (très efficace!), ensuite je l’ai passé rapidement sur un barbecue électrique afin de resserrer les billes et durcir sa surface (le barbecue est plus facile a contrôler qu’un décapeur thermique). Il faut éviter de s’attarder sur une zone, car les billes de polystyrène se rétractent très rapidement en cas de surchauffe!

Avant d’appliquer la résine, réaliser le mélange suivant les proportions indiquées sur le pot. Nous avons utilisé une résine Soloplast R123 et son durcisseur. Le mélange est réalisé simplement dans un pot de yaourt jetable. Après chaque couche, le pinceau est soit rincé à l’acétone, soit jeté. Vous devriez trouver assez facilement des lots de pinceaux à bas prix.

Afin de rendre le polystyrène non toxique, 4 couches espacées de 48h sont nécessaires. Veille à bien couvrir les espaces entres les billes. Laisse sécher le décor résiné pendant 15 jours dans un endroit aéré et à une température d’environ 20°C pour permettre la polymérisation complète de la résine.

Le sable est ajouté juste après la pose de la dernière couche, afin qu’il soit collé au décor et qu’il neutralise le coté brillant et lisse de la résine, en donnant un aspect plus naturel.

Le décor après la première couche de résine.

Le décor après la deuxième couche de résine.

Le décor après la troisième couche de résine.

Etape 3 : mettre en place le décor dans l’aquarium

Le décor après la dernière couche de résine, sablage et installation dans l’aquarium.

Une vue de la partie droite du décor de l’aquarium.

Première plantation.

La partie gauche du décor.

Partie gauche du décor avec un espace pour le diffuseur CO2 et la crépine d’aspiration du filtre extérieur.

Partie gauche du décor avec un espace pour le diffuseur CO2 et la crépine.

Le décor en polystyrène une fois terminé.

Et la partie droite !

La construction d’un décor en polystyrène est assez simple, même si elle demande quand même un peu de patience ! Toutefois je trouve que le résultat est très beau, votre aquarium aura beaucoup plus de cachet qu’avec un simple poster collé sur la face arrière.

Nous espérons que notre expérience pourra vous aider pour vos réalisations futures, et que vous pourrez les partager avec nous dans les commentaires !

Maintenant, c’est à vous de jouer !

Nos conseils pour vous équiper au meilleur prix :

Les plaques de polystyrène expansé sont à la base du décor.

Elles sont peu chères et on les trouve facilement (en épaisseur 4 cm sur le lien suivant). 

Le choix du colorant que vous utiliserez pour teinter la résine est très important. En effet, c’est lui qui donnera la teinte finale de votre décor.

Nous vous conseillons le colorant suivant, de couleur terre de sienne naturelle. Il est en effet plus naturel que celui que nous avons utilisé pour réaliser le décor de cet article, que nous trouvons après coup un peu trop orangé.

Un aquarium de 10 litres pour poisson combattant

Le choix d’une résine de qualité est essentiel pour la facilité d’application et la résistance dans le temps.

La résine Soloplast R123 est la meilleure que nous avons eu l’occasion de tester.