Pourquoi ne faut-il pas trop nourrir ses poissons ?

Que se passe-t-il si je donne trop à manger à mes poissons ?

Donner trop de nourriture à ses poissons est peut-être l’erreur la plus courante en aquariophilie. Les conséquences de cette suralimentation ne se font en général pas sentir tout de suite. Contrairement à un chien ou un chat, un poisson suralimenté ne montre pas les signes typiques que nous indiquent qu’un régime devient nécessaire.

On ne commence à réaliser qu’il y a un problème que lorsque les conséquences deviennent bien visibles. On observe habituellement un ou plusieurs des phénomènes suivants :

  • l’eau de l’aquarium devient trouble, nuageuse,
  • l’eau de l’aquarium devient verte,
  • les algues se développent à grande vitesse,
  • l’eau de l’aquarium devient toxique pour les poissons qui peuvent mourir (forte quantités d’ammoniac, de nitrites, de nitrates),
  • l’appauvrissement en oxygène provoque des difficultés respiratoires chez les poissons qui commencent à happer l’air en surface.

Jeunes Discus nourris avec des aliments maison préparés et congelés

Quelle est la quantité de nourriture à donner à manger à mes poissons ?

Les poissons, qui sont des animaux à sang froid, ont de plus faibles besoins énergétiques que les mammifères, car ils n’ont pas besoin d’énergie pour maintenir la température de leur corps à un niveau constant. Leur digestion est plus longue que la notre et les poissons n’ont tout simplement pas besoin de trois repas par jour (sauf parfois pendant leur croissance).

Dans la plupart des cas, il suffit de donner la quantité de nourriture que les poissons peuvent manger en une minute, une fois par jour.

Si l’aquarium n’est pas en équilibre, dans les premiers mois de fonctionnement par exemple, ou en présence d’une quantité importante de déchets organiques, il faut envisager de n’alimenter les poissons qu’une seule fois tous les deux jours jusqu’à ce que l’eau et l’aquarium soient redevenus sains.

Ce qu’il faut retenir ! 

Rappelez-vous que les besoins nutritionnels des poissons diffèrent considérablement des nôtres, et qu’ils ont des besoins alimentaires relativement faibles.

Je n’ai jamais vu de poissons d’aquarium souffrant de malnutrition en raison d’un manque de nourriture.

Les poissons souffrent par contre souvent et fortement des conséquences négatives de la suralimentation, tels que l’empoisonnement par les dérivés azotés ou la baisse du taux d’oxygène.